Vous êtes ici : Histoires de voyages > Océanie > Road trip en Australie : les 5 sites que je ne voulais pas manquer !

Road trip en Australie : les 5 sites que je ne voulais pas manquer !

parc national de Kakadu

Quand deux collègues de travail m’ont proposé un road trip en Australie, je ne me suis pas fait prier pour être de la partie. Après quelques jours de préparatifs, nous voilà partis ! Et pour moi, ce fut tout simplement des semaines incroyables. Voici les 5 étapes que je désirais faire à tout prix.

Pensez à bien organiser votre voyage

Avant de m’attarder sur mes 5 sites australiens préférés, je vais d’abord consacrer quelques lignes à l’art et la manière d’organiser une telle virée. De longs préparatifs sont en effet nécessaires, si vous voulez réussir votre escapade. Et c’est l’erreur que nous avons malheureusement faite. En effet, nous pensions que nos effets personnels empaquetés dans des sacs au dos, nos appareils photo à nos cous et un peu d’argent suffiraient largement.

Mais c’était sans compter sur le coût de l’essence en Australie. Et avec notre petit budget, nous avons tout de même eu des journées difficiles. Je remercie d’ailleurs encore une de mes amies qui m’a soufflé l’excellente idée d’emmener mon hoverboard, car cet engin m’a vraiment permis de me déplacer plus aisément. Pour résumer, exceptés quelques couacs, j’ai passé des vacances hors du commun en Australie. J’y reviendrai sans doute, en prenant le temps de bien préparer mon voyage.

1. L’Ayers Rock

Un conseil ? Si vous programmez un jour aussi de faire une virée en voiture en Australie, pensez avant toute chose à mettre en place votre itinéraire. En effet, dans la mesure où le pays est immense, vous risquez très facilement de gaspiller deux ou trois jours à essayer de trouver votre chemin, surtout si vous vous égarez dans l’outback. Et notre premier objectif était l’un des sites les plus célèbres de ce petit continent qu’est l’Ayers Rock.

Pourquoi l’Uluru en premier ? Comme ce monstrueux rocher rouge se trouve dans un immense parc naturel, visiter les lieux était aussi l’occasion pour nous de jouer sans contrainte avec nos hoverboards sans gêner personne, mais surtout sans risque de se heurter contre un bâtiment. C’est en effet l’un des inconvénients de faire de l'hoverboard dans les grandes villes. Mais avant d’enfourcher nos montures, nous devions parcourir les 300 kilomètres qui séparent Alice springs d’Ayers Rock.

2. Darwin

Sinon, toujours dans le Territoire du Nord, notre étape suivante était la ville à la fois très peuplée et très animée de Darwin. Nous nous y rendions pour surtout rejoindre plus tard le parc national de Kakadu, un autre incontournable en Australie, puisque s’étendant sur 200 kilomètres, le site n’est ni plus ni moins que le plus grand parc national du pays.

Néanmoins pour espérer prendre des photos de la faune endémique locale, des chutes d’eau, des falaises de grès et autres, il nous restait encore 1500 kilomètres à faire. Et alors que des touristes téméraires font ce trajet en seulement trois jours, nous avons pris tout notre temps. Nous nous sommes ainsi arrêtés à plusieurs endroits intéressants pour ne citer que le Tennant Creek, l’Aileron Road House, et Daly Waters.

3. Adélaïde

Nous avons pris par la suite la direction d’Adélaïde, à savoir près de 3000 kilomètres de route. Mais voilà, comme nous commencions sérieusement à manquer d’argent nous avons demandé à des voyageurs néerlandais rencontrés pendant notre périple et avec qui nous avons sympathisé de nous embarquer avec eux. Cela nous a permis d’économiser sur la location de la voiture et de ne payer que la moitié de l’essence.

Pour une fois, j’ai vraiment trouvé le trajet long même si nous avons observé des haltes aux Devis Marbles et dans le Nitmuk National Park où j’ai enfin entraperçu des ornithorynques. Cette traversée du désert était réellement magnifique, mais le citadin que je suis était tout de même ravi de retrouver la civilisation avec son brouhaha urbain. J’ai adoré flâner dans le marché de Mindil Beach.

4. Barossa

Barossa est sans doute une région que nombreux d’entre vous ne connaissent pas, excepté si vous êtes des grands amateurs de vins australiens. Nous ne pouvions cependant pas zapper cette destination pour la seule et bonne raison que les lieux abritent Seppeltsfield, le seul et l’unique domaine vinicole dans le monde qui propose à sa clientèle des bouteilles millésimées de 100 ans d’âge.

Qui plus est, pour changer de nos longues routes habituelles, l’exploitation est à seulement quelques heures d’Adélaïde. Une visite guidée du domaine est tout à fait possible avec pour notre plus grand bonheur des dégustations de ce vin centenaire. Nous avons continué notre parcours œnologique à Jacob’s Creek où nous nous sommes retrouvés à notre insu en plein milieu d’une conférence sur la culture de la vigne et la fabrication du vin.

5. La grande barrière de corail

grande barrière de corail

Enfin, nous gardions bien sûr le meilleur pour la fin, à savoir la grande barrière du corail. Classé aujourd’hui patrimoine mondial de l’humanité, ce récif d’une superficie de 344 400 kilomètres carrés est le plus grand du monde avec ses 900 îles. Tout est décidément démesuré dans ce pays. Pour y accéder, nous devions rallier Queensland.

Mais pressés cette fois-ci de nous retrouver en bord de mer, nous avons délaissé les routes et avons voyagé en avion. Les 3 derniers jours de notre séjour, nous sommes restés à Cairns. Nous avons alors passé tout notre temps à faire de la plongée sous-marine et du snorkeling. Je me suis même initié au diving. J’étais très très heureux de me retrouver dans le monde de Némo, au milieu des raies, des poissons-clowns, des étoiles et des tortues de mer. J’ai aussi nagé avec les dauphins.

Écrit par Didier le 25/11/2016
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette histoire de voyage sur les réseaux sociaux

Laissez un commentaire - Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : wdGZcR

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée