Vous êtes ici : Histoires de voyages > Afrique > Mon voyage en solitaire en Tanzanie

Mon voyage en solitaire en Tanzanie

éléphants en Tanzanie

L’Afrique est un pays qui me fait rêver depuis toujours, et j'ai enfin pu réaliser un projet qui me tenait à coeur : faire un safari en Tanzanie. J’en suis revenu il y a plusieurs semaines et pourtant j’ai encore des images plein la tête. C’est comme si j’y étais encore.

Un safari self drive en Tanzanie est tout à fait envisageable

Partir faire un safari en Tanzanie, qui plus est en solo, était tout simplement inimaginable pour mes proches. C’était malgré tout le défi que je m’étais fixé. Et malgré le pessimisme de mon entourage, je m’en suis très bien sorti avec seulement un grand coup de soleil et des piqures de moustiques. Je recommencerai sans doute l’expérience, mais cette fois-ci au Botswana ou au Kenya.

Mon secret ? J’ai préparé minutieusement et consciencieusement mon escapade. Je n’ai rien laissé au hasard entre mon arrivée à l’aéroport international de Dar Es Salam, mes transferts dans les parcs nationaux, mes hébergements, ainsi que mon retour. La chose à ne surtout pas faire est d’improviser ou encore de partir à l’aventure.

Les forums et les récits de voyage donnent de précieux conseils et de très bonnes astuces sur l’organisation de votre séjour. Sinon, au pire, vous pouvez toujours faire appel aux services d’un tour opérateur français localisé sur place. Mais ça risque de vous coûter cher. Quoi qu’il en soit, dans la mesure où la Tanzanie reste tout de même un pays tropical, n’oubliez pas de vous faire vacciner contre la typhoïde, l’hépatite A et la fièvre jaune.

Une aventure incroyable !

J’ai expressément opté pour la Tanzanie parce c’est un des pays d’Afrique où l’accès aux parcs nationaux est autorisé aux touristes, même si ces derniers ne sont pas accompagnés de guides locaux. Et pour ce qui est maintenant de votre moyen de locomotion, ne misez que sur les 4x4.

Mon tout premier objectif était le parc de Ngorongoro, car c’est le deuxième cratère le plus grand du monde où l’on peut, paraît-il, facilement rencontrer les légendaires big five, c'est à dire le lion, le léopard, l'éléphant, le buffle et le rhinocéros. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire vu l’immensité de cette réserve naturelle.

flamants roses

J'ai décidé alors de me rapprocher le plus possible du cratère. En effet, comme c’est un plan d’eau, la zone pouvait être très fréquentée. Je ne m’étais pas trompé. En compagnie de leurs petits, des rhinocéros barbotaient déjà dans le lac. Je me suis tout de même mis un peu à l’écart des groupes de touristes et j'ai commencé à observer les environs à l’aide de mes jumelles.

Après seulement quelques minutes d’attente, j'ai repéré à quelques centaines de mètres de moi des lionnes en train de paresser et de faire leur toilette dans la savane. Et pour mon plus grand bonheur, juste à leur côté se trouvait aussi un troupeau de buffles. Toutefois, il me fallu tout de même patienter jusqu'en fin d’après-midi pour apercevoir enfin des éléphants.

Ma deuxième destination était le lac Manyara. Exceptionnellement boisé, le parc est le lieu idéal pour observer les hippopotames, les girafes et les babouins. J’ai adoré l’incursion des singes bleus sur le toit de mon 4x4. J’ai aussi fait le plein de photos de cigognes et de flamants roses.

Écrit par Tom le 15/12/2016
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette histoire de voyage sur les réseaux sociaux

Laissez un commentaire - Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : Vgc7aX

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée