Vous êtes ici : Histoires de voyages > Europe > Mon voyage et quelques idées de visites à Istanbul en hiver

Mon voyage et quelques idées de visites à Istanbul en hiver

Mosquée bleue

C’est arrivé en 2013 : les premiers flocons de l’année ont recouvert la capitale turque dans la nuit du 10 décembre. Dans l’est de la Turquie, la neige aurait rendu inaccessible plus de 500 routes de montagne...

Je ne suis pas là pour vous faire le bilan météo, mais pour vous raconter mon voyage à Istanbul en mars 2016 : il avait neigé toute la semaine où j’y étais ! Des flocons tardifs qui, outre perturber le trafic aérien et la circulation, avaient plongé la ville dans une magnifique atmosphère.

De Byzance à Istanbul

Ce que j’ai apprécié dans ce séjour, c’est d’avoir pu découvrir la ville d’Istanbul d’un point de vue plus authentique que si je m’y étais rendu pendant la saison touristique. Les principaux sites et les ruelles de l’ancienne Byzance prennent une allure intimiste : on peut y vaquer à son rythme, sans l’agitation ambiante qu’il doit y avoir à la pleine saison. Byzance, rebaptisée Constantinople sous l’empereur romain Constantin en 330, s’impose comme la capitale de l’Empire d’Orient jusqu’au XVè siècle après J.-C. Prise par les Turcs en 1453, elle sera officiellement renommée Istanbul dans les années 1930 : durant cinq siècles, la cité aura gardé son nom tandis que Stamboul en turc désignait la vieille ville.

La Mosquée Bleue et le Palais

La grande mosquée d’Istanbul, connue sous le nom de Mosquée Bleue pour les mosaïques bleues qui ornent les murs de son intérieur, est sans doute le monument le plus fameux de la mégalopole. Elle fut construite vers 1600 sous le règne du sultan Ahmet 1er et présente à elle seule six minarets : fait quasi unique dans l’Islam puisque seule la Ka’ba de la Mecque a le privilège d’en posséder autant. La mosquée de Constantinople est d’ailleurs le point de départ des pèlerins musulmans qui se rendent vers la cité coranique. Le palais de Topkapi, construit sur l’emplacement de l’acropole de l’ancienne Byzance, était la résidence urbaine officielle du sultan ottoman (empereur turc en termes simplifiés).

Le grand bazar d’Istanbul

J’ai adoré découvrir le grand Bazar et le Bazar égyptien (royaume des épices) qui sont les plus grands marchés couverts de la ville. Le grand Bazar compte parmi l’un des plus importants marchés aux puces et d’artisanat du monde : étendu sur 200 000 m2, 58 rues et 4 000 boutiques, c’est le paradis sur terre du chineur. On y trouve de tout – tapis, faïences, bijoux, tissus, objets d’art, argenterie... avec le plaisir de la négociation en plus ! Le marché d’antiquaires, situé sous une salle voutée au centre de la galerie, recèle de multiples trésors. Quant au bazar aux épices, quel délice d’y flâner et de goûter aux nombreuses spécialités turques et d’Orient (fruits secs, caviar) qui tapissent le décor.

Extrait vidéo d'une visite du grand bazar d'Istanbul

Écrit par Sam le 24/10/2016
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette histoire de voyage sur les réseaux sociaux

1 commentaire

Écrit par Dubois le 24/10/2016 à 14h08

C'est toujours un plaisir et un régal de visiter le Grand Bazar d'Istanbul. Avec ce mélange de plusieurs senteurs d'épices orientales; on se croirait dans un compte de mille et une nuit. Mais; il faut être malin pour négocier des marchandises pour ne pas se faire avoir; les marchands doublent souvent les prix. Pendant un voyage en Turquie; il faudrait pas aussi oublier de visiter la Région de Cappadoce; c'est un endroit très surprenant.

Laissez un commentaire - Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : WiRwLs

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir

  • Tour de la Grèce en camping-car Tour de la Grèce en camping-car Avec trois amis, nous avons décidé l’été dernier de visiter la Grèce à bord d’un... Écrit par Loïc le 05/11/2016 dans Europe - 5 commentaires
  •