Vous êtes ici : Guide de voyage - Les dossiers de Secret de Voyageur > Inspiration & Destination > Le Cap-Vert : idée de voyage dans une île au large de l'Afrique

Le Cap-Vert : idée de voyage dans une île au large de l'Afrique

Le Cap-Vert, de son vrai nom la République du Cap-Vert, est constitué de dix îles situées au large des côtes nord du Sénégal en Afrique. Ce territoire aux paysages variés, des plages de sable blanc à la mer couleur turquoise, en passant par son volcan ou ses hautes montagnes, est propice à des vacances de farniente, de découvertes culturelles ou encore sportives. Chacun peut trouver une bonne raison de partir en voyage au Cap-Vert.

Le Cap-Vert

A la découverte du Cap-Vert

Situé au large du Sénégal, au milieu de l’océan Atlantique, le Cap-Vert est un petit territoire de 4 000 km2 constitué d’îles et d’îlots pour certains inhabités. Avec les Açores, Madère et les Canaries, le Cap-Vert forme l’archipel de la Macaronésie.

Selon la légende, quand Dieu créa le monde, il jeta la poignée de terre qui lui restait et donna naissance aux îles du Cap-Vert. Géologiquement, le Cap-Vert s’est constitué à la suite d’épisodes volcaniques. Une seule île, l’île de Fogo, en garde la trace : elle abrite un volcan toujours actif le Pico de Fogo qui culmine à 2 829 mètres. Les deux îles du Cap-Vert les plus occidentales, Santo Antão et São Nicolau, offrent des paysages de montagnes à la fois arides et pour d’autres très verts qui peuvent rappeler les paysages de la cordillère des Andes.

Le Cap-Vert c’est aussi des plages, de sable noir pour l’île volcanique de Fogo, ou de sable blanc qui s’étendent sur des kilomètres sur les îles de Sal, Boa Vista et Maio où les tortues viennent pondre l’été. Il n’est pas toujours possible de se baigner sur ces plages car les courants y sont forts.

Chacune des dix îles qui forment le Cap-Vert offre des particularités qui raviront les visiteurs. Par leurs paysages paradisiaques comme sur les îles de Boa Vista et de Sal, par leurs cultures de vin et de café sur l’île de Fogo, par la plus africaine des îles cap-verdiennes, l’île de Santiago, ou encore par les hautes montagnes, les ravins et les vallées, propices aux activités sportives extrêmes, de l’île de Santo Antão.

Cap-verdienne

Le patrimoine culturel du Cap-Vert

Indépendant depuis 1975, le Cap-Vert est encore marqué par l’occupation des Portugais depuis leur arrivée sur ces îles au 15ème siècle. Le portugais est d’ailleurs la langue officielle au Cap-Vert. Les îles sont en majorité habitées par des créoles, mais aussi par un quart d’Africains. Le Cap-Vert possède un site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco : Cidade Velha, qui est le centre historique de la ville de Ribeira Grande située au sud de l'île de Santiago. Il est reconnu comme tel pour ses monuments, sa flore mais aussi pour avoir été un lieu majeur de l’apparition de la culture créole.

La musique tient une place très importante au Cap-Vert. Son style est reconnu dans le monde entier notamment grâce à la chanteuse Cesaria Evora qui a interprété des « mornas », chants typiques du Cap-Vert, qui rappellent le fado portugais ou le tango argentin.

Les fêtes sont très nombreuses dans les îles du Cap-Vert. Elles sont le plus souvent dédiées à un saint, notamment Saint Jean. Lors de ces fêtes, on peut assister à des messes, des processions, écouter de la musique et voir des danseurs traditionnels, sans oublier les grands repas à base de plats typiques.

Boa vista - Cap-Vert

Organiser son voyage au Cap-Vert

En raison de son climat, il est possible de partir en voyage au Cap-Vert toute l’année : entre décembre et juin, c’est la période de la saison sèche mais venteuse, entre juin et octobre, les températures sont plus clémentes avec moins de vent, mais c’est la saison des pluies. Côté pièces d’identité, un visa et un passeport sont nécessaires pour aller au Cap-Vert. Il faut prévoir un budget assez conséquent car les prix proposés en matière d’hébergement et de restauration sur les îles cap-verdiennes sont assez élevés. Attention, la carte bleue n’est pas utilisée partout. La monnaie locale est l’escudo capverdien.

Presque toutes les îles ont leur aéroport mais l’arrivée au Cap-Vert se fait par les aéroports internationaux de Sal, de Praia, Boa Vista et São Vicente. Ensuite, il faut emprunter le bateau pour les liaisons inter-îles.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur le voyage sur les réseaux sociaux

Laissez un commentaire - Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : ZTAi6K

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires